CĂłmo difuminar el color en taller

Aujourd’hui, la grande diversité de teintes et d’effets que l’on trouve sur le marché et la vaste gamme de couleurs proposées par les fabricants (dont beaucoup ont leurs propres pigments et les mêmes tolérances que les couleurs d’origine) rendent la tâche de l’égalisation des couleurs sur la carrosserie très difficile.

Le peintre professionnel peut avoir fait une préparation parfaite de la base et une application correcte de la couleur en termes d’extensibilité et d’homogénéité, mais s’il n’obtient pas une bonne égalisation des couleurs, tous les efforts et le travail accomplis seront vains.

Par bonheur, le peintre professionnel en carrosserie et peinture dispose de certaines techniques, telles que le raccord fondu des couleurs, qui lui permettront de minimiser les diffĂ©rences de couleur aux yeux du client, en obtenant une Ă©galisation, une intĂ©gration et un ajustement optimaux des couleurs.

Qu’est-ce qu’un raccord de peinture ?

Lien de la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=hz2hHRekKXA.

Dans la retouche de carrosserie, la technique du raccord consiste à appliquer la couleur sur certaines zones des éléments adjacents à la réparation, en dégradant progressivement la quantité de peinture à appliquer par une transition en douceur. En d’autres termes, il s’agit de fondre la couleur entre des parties de carrosserie afin de masquer toute variation dans leur union.

Le but est d’éviter les différences de couleur et d’assurer une intégration optimale entre l’élément à réparer et les éléments adjacents.

Réaliser un raccord de peinture consiste à fondre la couleur entre des éléments adjacents afin d’optimiser leur intégration dans la carrosserie

Il s’agit donc de rendre imperceptibles pour l’œil humain les légères différences de couleur entre la peinture appliquée et la peinture d’origine.

Techniques pour raccord les couleurs dans une voiture

Comment réussir un raccord de peinture sur un véhicule et ses avantages

Cette technique permet de limiter la zone à réparer, en optimisant la consommation de produit (en peignant le moins d’éléments possible et en réduisant l’épaisseur des couches), et de garantir l’égalisation des couleurs.

Il s’agit d’une technique qui complète le processus de réparation et améliore la reproductibilité des couleurs.

Par ailleurs, les temps de réparation sont plus courts, ce qui permet de gagner du temps dans les processus de masquage, de montage et de démontage des éléments, ainsi que de mise en apprêt ou de séchage.

Lecture du spectre pour le flou des couleurs

CONSEIL : plus le subjectile faisant l’objet d’un raccord est grand, plus le dégradé de la couleur, qui doit être effectué en partant du centre vers l’extérieur, sera progressif.

Le raccord pourra être effectué tant sur des finitions monocouches que bicouches ou tricouches (en noyant dans ces cas la couleur et le vernis).

Il faut tenir compte du fait que le raccord de peinture diffère de la mise en peinture partielle des éléments de carrosserie, où l’on concentre la réparation sur l’élément même, sans dépasser ses limites.

Dans les réparations de couleurs unies, l’usage des raccords n’est généralement pas aussi récurrent, sauf en cas de problèmes d’égalisation ou s’il n’existe pas de nuance de couleur adaptée à la couleur de la carrosserie. En outre, il est parfois utile d’utiliser des panneaux-tests pour réaliser les essais de couleur nécessaires en vue de garantir une égalisation correcte.

Disposer d’un système de peinture qui se prête facilement à la réalisation de raccords sera sans aucun doute le meilleur allié pour tout type de réparation, aussi complexe soit-elle.

Serie W6000

Un bon exemple est la Série W6000, le système primaire bicouche hydrodiluable de SINNEK, à haut rendement, qui, outre ses excellentes aptitudes à la réalisation de raccords, offre un pouvoir couvrant et une colorimétrie extrêmement élevés, permettant d’obtenir une grande productivité et une excellente finition.

Facteurs à l’origine des problèmes d’égalisation des couleurs en carrosserie

Nous examinerons ci-après certains facteurs qui peuvent rendre plus difficile l’obtention d’une égalisation correcte de la couleur.

Problème d’obtention d’une formule de couleur qui corresponde à la couleur de l’élément à réparer

Ce problème peut être dû au fait que le véhicule a déjà été repeint, qu’il n’existe pas de nuance de couleur qui corresponde complètement ou que la peinture s’est dégradée avec le temps.

Préparation incorrecte du mélange

La quantité et la proportion de la couleur de base dans le mélange sont inadéquates. Le peintre professionnel doit posséder une technique et une expérience correctes, tant lors de l’application de la peinture que des processus de préparation de l’élément et de la couleur.

Finir le mélange des couleurs

Mauvaise orientation des particules Ă  effet

Cela se produit généralement et principalement avec les peintures métallisées et nacrées (surtout dans les tons argent ou champagne), en raison d’une technique d’application incorrecte due à l’absence d’une couche de contrôle.

Une couche de contrôle finale sera essentielle pour l’orientation correcte des particules d’aluminium

Une couche de contrôle finale sera essentielle pour l’orientation correcte des particules d’aluminium.

Ce type de peintures contient une grande quantité de particules d’aluminium dont la répartition et le placement corrects seront fondamentaux pour une bonne intégration de la couleur.

Dans les zones de raccord où la quantité de peinture est réduite, ces particules peuvent être orientées ou placées différemment, ce qui peut causer un pommelage ou des flammèches.

Mauvaises conditions d’application

  • TempĂ©ratures extrĂŞmes.
  • ViscositĂ© inappropriĂ©e du mĂ©lange.
  • RĂ©glage des Ă©quipements d’application (dĂ©bit du produit, Ă©ventail, pression).
  • Technique de pistolage du professionnel (vitesse, distance, mouvement, etc.).
  • Couleur de l’apprĂŞt inadaptĂ©e Ă  celle de la couleur de finition : ce facteur, en plus de gĂ©nĂ©rer un problème d’égalisation des couleurs, causera des problèmes de couvrant car une plus grande consommation de produit sera nĂ©cessaire.

Quand est-il conseillĂ© de rĂ©aliser un raccord ?

En gĂ©nĂ©ral, la technique du raccord devra ĂŞtre utilisĂ©e dans les cas suivants :

  • Panneaux très visibles : zones de la carrosserie très exposĂ©es telles que les ailes ou les portières.
  • Pièces de rechange.
  • Pour les peintures mĂ©tallisĂ©es ou nacrĂ©es (en raison de l’orientation des particules, dont le placement peut faire varier la teinte et le lustre de l’élĂ©ment de carrosserie).
  • Pour les dĂ©fauts sur les bords des Ă©lĂ©ments de carrosserie adjacents Ă  d’autres. Si les Ă©lĂ©ments adjacents forment un angle sur la ligne de recouvrement, le raccord n’est pas nĂ©cessaire. Cela est courant dans le cas des ailes formant un angle avec les capots et la raison pour laquelle le raccord n’est pas nĂ©cessaire est que l’angle qu’ils forment crĂ©e en soi une perception diffĂ©rente de l’effet mĂ©tallisĂ© ou nacrĂ©, et masque les diffĂ©rences de teinte dues Ă  l’application.

Types d’applications en réparation de véhicules

Mise en peinture complète d’un élément ou jusqu’à une ligne de séparation d’éléments

Cette technique consiste à appliquer la teinte sur un élément entier, sans tenir compte de la surface endommagée.

La mise en peinture jusqu’à une ligne de séparation requiert un ajustement très précis de la couleur sur tous les éléments adjacents au dommage à réparer, en raison de la difficulté à masquer les différences de couleur entre les éléments.

C’est une technique qui est généralement davantage employée pour les teintes moins difficiles, comme les teintes unies ou foncées. Cependant, il s’agit d’une méthode d’application qui n’est pas recommandée pour la réparation de peintures plus complexes telles que les peintures métallisées et nacrées.

Mise en peinture partielle

La mise en peinture partielle consiste à appliquer du vernis ou de la couleur uniquement sur la partie délimitée de l’élément endommagé, et non sur l’élément complet.

Cette technique est généralement employée dans les zones où il y a des moulures ou des plis sur les panneaux de carrosserie qui facilitent la séparation visuelle des éléments (également dans les zones étroites de faible visibilité).

Mise en peinture par raccord

En fonction de l’importance du dommage à réparer et de son emplacement sur l’élément de carrosserie, il est possible de définir le raccord selon deux scénarios différents.

Types de raccords

1. Raccord de couleur sur le même élément

Une situation courante est que le dommage Ă  rĂ©parer soit de petite ou moyenne taille et se trouve loin de la limite des parties adjacentes, offrant une marge de manĹ“uvre avant d’atteindre les limites de l’élĂ©ment Ă  rĂ©parer. 

Difuminado en una misma pieza

Dans ces cas, il est possible d’opter pour la réalisation d’un raccord sur le même élément. Le risque de voir apparaître des différences de teinte sur les éléments adjacents est ainsi réduit.

Étapes pour réaliser un raccord de couleur sur le même élément

  1. Tout d’abord, il faut appliquer une couche de couleur sur l’élément en essayant de faire un léger dégradé, sans trop s’étendre et en appliquant la couleur dans toutes les directions à la limite de la retouche.
  2. Lorsque cette première couche a séché, il faut procéder à l’application de la deuxième couche plus étendue qui recouvrira complètement la retouche, en réalisant à nouveau un dégradé de l’extérieur vers les limites de la retouche. Il est essentiel de ne pas appliquer de couleur aux extrémités de l’élément afin de ne pas compromettre l’égalisation correcte de la couleur.
  3. Pour les couleurs métallisées ou nacrées, après séchage de cette deuxième couche, il est possible de vaporiser une couche pour un meilleur ajustement de la couleur et de l’orientation des particules (en veillant à ne pas pulvériser les extrémités de l’élément).
  4. Enfin, il faut appliquer la couche de vernis.

2. Raccord de couleur sur des éléments adjacents

Dans les situations où le dommage à réparer est trop important (ainsi qu’en cas de remplacement d’éléments), il sera nécessaire d’appliquer de la couleur sur tout l’élément en faisant un raccord sur le ou les éléments adjacents au dommage à réparer.

Difuminado en piezas adyacentes

Cette technique est davantage utilisée pour la réparation des panneaux latéraux des véhicules en raison de leur orientation verticale qui peut entraîner de plus grandes variations de couleur et de brillance.

Exemple : s’il faut peindre l’aile arrière d’un véhicule, il suffit de faire un raccord sur la porte arrière car la différence de couleur avec le pare-chocs est imperceptible.

Étapes pour réaliser un raccord de couleur sur le même élément

  1. Il faut tout d’abord appliquer une première couche sur le dommage à réparer en étendant légèrement la pulvérisation jusqu’à l’élément ou les éléments adjacents.
  2. Après séchage, il convient de vaporiser une deuxième couche en couvrant tout l’élément à réparer. Ensuite, il faut appliquer sur les pièces adjacentes une couche de couleur en procédant à un raccord en biseau de l’élément à réparer jusqu’à l’extrémité opposée
  3. Après séchage, une couche de contrôle doit être appliquée mais sans pulvériser les extrémités de l’élément adjacent.
  4. Enfin, il faut appliquer la couche de vernis.

Bonus final : raccord noyĂ©

Il est également possible d’exécuter un raccord noyé, ce qui permettra de réduire la consommation finale de produit.

Le raccord noyé est surtout réalisé sur des peintures bicouches, lorsque la couleur a fait l’objet d’un raccord et qu’il faut éviter de vernir tout l’élément. Le raccord noyé permet également d’éviter les traces de reprise sur le subjectile.

Après séchage de la peinture, il convient de pulvériser une première couche de vernis sur tout le subjectile ayant fait l’objet d’un raccord de peinture, jusqu’à atteindre pratiquement la peinture d’origine.

Il faut ensuite vaporiser une deuxième couche en étendant le vernis au-delà du rayon de la première couche afin que le recouvrement entre les couches soit le plus fin possible.

Conclusion

Comme nous l’avons vu, la reproduction correcte de la couleur joue un rôle fondamental dans l’obtention d’une réparation de qualité, imperceptible pour l’œil humain.

Ainsi, le raccord de peinture sur la carrosserie sera l’une des principales techniques Ă  maĂ®triser par le peintre professionnel afin d’optimiser l’intĂ©gration de la rĂ©paration. Savoir comment et quand rĂ©aliser un raccord aura une influence directe sur la productivitĂ© et la rentabilitĂ© de toute rĂ©paration.