Defecto pintado bajada de brillo

La perte de brillance d’une surface est un défaut de peinture relativement courant qui peut survenir lors du processus de vernissage au cours d’une réparation. 

La couche de vernis est la dernière couche à appliquer, et donc la plus visible. Tout défaut sera facilement reconnaissable, et même si le client n’a aucune connaissance technique du processus de peinture, au moment de la remise du véhicule, il nous sera très difficile de dissimuler une surface vernie irrégulièrement et manquant de brillance. 

Une application correcte de la dernière couche de laque sera décisive pour obtenir une réparation de qualité et un excellent aspect final de la voiture, qui peut satisfaire le client.  En plus d’éviter l’apparition de problèmes tels que les pertes de brillance de la peinture, elle permettra au professionnel une utilisation correcte des matériaux et des temps de réparation, afin d’obtenir une productivité et une rentabilité maximales dans l’atelier.

Que sont les pertes de brillance de peinture automobile ? 

La perte de brillance de peinture automobile se produit lorsqu’une surface peinte présente une finition plus terne et moins brillante que souhaité, avec des différences d’intensité de brillance sur la surface réparée par rapport au reste des pièces.

Superficie perdida barniz

C’est un défaut qui est facile à voir à l’œil nu, même en étant loin de la surface, et qui ne présente généralement pas d’irrégularités sur la surface comme cela peut arriver avec d’autres défauts de peinture comme les enterrements de brillance ou les silicones.

Raisons pour lesquelles les pertes de brillance apparaissent et comment les éviter 

Les raisons pour lesquelles ce défaut apparaît sont liées à différents facteurs, la prise en compte de toutes ces causes possibles nous permettra donc d’anticiper une erreur éventuelle. 

Préparation incorrecte des sous-couches

Une cause fréquente des pertes de brillance est liée à la préparation préalable des sous-couches, en particulier pendant le processus d’apprêtage. 

Afin d’éviter ce défaut, il est nécessaire que la peinture de la couche de finition soit appliquée sur une surface d’apprêt qui a été préalablement poncée correctement. Pour ce faire, il faut respecter les temps de séchage recommandés par le fabricant. 

En outre, la façon dont le ponçage est effectué, en utilisant le bon grain de papier à poncer et en exerçant une pression et un mouvement réguliers, influencera la préparation des sous-couches et l’absorption éventuelle de la brillance de la finition par les sous-couches.

Ne pas adapter le mélange à l’environnement

La température et l’humidité de l’environnement sont des facteurs externes qui peuvent influencer une éventuelle perte de brillance finale.
Pour adapter le choix du diluant ou le durcisseur à utiliser, nous devons tout d’abord prendre en compte les spécifications techniques du fabricant, un rapport de mélange correct, ainsi qu’une adaptation du produit en fonction du contexte environnemental dans lequel nous nous trouvons.

  • Températures élevées (été) : durcisseurs et diluants plus lents. La possibilité d’utiliser des retardateurs de séchage ou des élastifiants peut être envisagée.
  • Températures douces (printemps et automne) : durcisseurs et diluants moyens.
  • Températures basses et humidité plus élevée (hiver) : durcisseurs et diluants rapides. Avec le froid et l’humidité, la couche de vernis peut se fermer, n’ayant pas donné le temps aux solvants de s’évaporer.

Manque d’entretien des équipements d’extraction

La révision périodique des filtres d’extraction des cabines et des plénums est essentielle pour éviter les défauts de peinture tels que les pertes de brillance.Une bonne capacité d’extraction et d’aspiration de ces équipements permettra l’absorption des brouillards dérivés de l’application, évitant ainsi qu’ils restent en suspension dans l’air et ne se déposent sous la forme d’un film mince sur la couche de vernis qui vient d’être appliquée.
Il est également conseillé de contrôler les niveaux d’humidité et l’étanchéité dans les cabines, en essayant toujours de conserver les conditions environnementales de température et d’humidité adaptées à l’application.

Nettoyage et préparation de la surface inadéquats

Il est conseillé de ne pas laver les véhicules avec des détergents agressifs, ni de les mettre dans des tunnels de lavage à rouleaux dans les jours qui suivent l’application. 

Nous devons garder à l’esprit que nous ne devons pas polir ou lustrer la surface avant que la peinture n’ait complètement séché. En outre, nous devons utiliser les produits abrasifs et les polishs appropriés pour chaque situation de travail.

Ne pas respecter le temps et la température de séchage entre les couches

Le non-respect du temps de séchage et de la température stipulés par le fabricant peut entraîner l’apparition de petites stries sur la surface. Varier la vitesse et la température de séchage afin de libérer la cabine pour augmenter la productivité du travail est une pratique qui peut avoir des conséquences sous forme de pertes de brillance.

Étapes pour corriger la perte de brillance en peinture

Si le défaut n’est présent que sur la zone superficielle de la pièce, nous procéderons comme suit :

  1. Ponçage de la surface  

    Pour commencer, nous allons poncer la zone comportant des pertes de brillance avec une ponceuse et un papier à poncer P1500, en augmentant le grain selon les besoins. Ensuite, nous affinerons la surface avec un papier à poncer P3000, afin d’éliminer les éventuelles traces de ponçage générées précédemment. Une fois que nous aurons poncé la surface, nous procéderons au nettoyage de la poussière générée avec un dégraissant et un chiffon en microfibres.

  2. Lustrage

    Ensuite, nous appliquerons un polish à coupe rapide avec la polisseuse, en exerçant une pression et un mouvement homogènes. Enfin, nous allons nettoyer la zone avec un chiffon pour évaluer le résultat obtenu.

Si le défaut est plus grave, nous devrons reprendre le processus de remise en peinture depuis le début.

Autres défauts de peinture