Comprobación con pistola de luz la igualación de color en un coche

Le métamérisme en peinture, également appelé métamérie, est un effet directement lié à une erreur de couleur de la ou des pièces réparées par rapport aux pièces adjacentes.

En tant que professionnels de la carrosserie et de la peinture, il nous est arrivé de considérer comme identiques deux ou plusieurs surfaces repeintes qui, après examen dans des conditions différentes (lumière, angle de vue, etc.), étaient en fait de couleur différente et présentaient des problèmes de colorimétrie. Ces erreurs de couleur sont liées à la source de lumière incidente sur la surface et sur notre perception de cette dernière. Dans le prochain article, nous verrons en détail ce qu’est le métamérisme en peinture ainsi que les facteurs à l’origine de son apparition.

Qu’est-ce que le métamérisme dans le secteur de la peinture automobile ?

En peinture, le métamérisme ou métamérie est un effet produit par la nature particulière de chaque couleur et sa réponse aux différentes conditions de luminosité. Cet effet est également lié à l’adaptation de l’œil humain aux différents contextes lumineux dans lequel on observe les surfaces (dans ce cas, la pièce repeinte et les pièces adjacentes).

La lumière du soleil peut entraîner une perception des couleurs complètement différente de celle, par exemple, de la lumière d’une ampoule.

Conditions à l’origine de la métamérie en peinture

Différents facteurs sont à l’origine du métamérisme, notamment les suivants :

  • Source de lumière (métamérisme d’éclairement) : les variations de couleur peuvent être dues au type d’éclairage à l’aide duquel on observe la pièce. Par exemple, la teinte peut varier considérablement si la source de lumière provient du soleil, de l’éclairage de la cabine ou d’une ampoule.
  • Angle de vue : également appelé métamérisme géométrique, ce problème se manifeste lorsqu’on observe la pièce sous différents angles, en modifiant l’incidence de la lumière sur l’objet, ce qui entraîne une perception de la couleur qui peut être différente de la réalité.
  • Facteur humain : ces différences de perception sont généralement dues à des facteurs biologiques et ont souvent une incidence sur l’acuité visuelle des individus. Certains problèmes de vue peuvent être dus à des perceptions différentes de la couleur, comme le vieillissement du cristallin.
  • Profondeur du champ : ce facteur se rapporte à la distance à laquelle on observe la pièce réparée. La perception de la couleur peut varier selon que la distance d’observation est plus ou moins longue.
  Quand et comment faire un raccord de peinture sur un véhicule

Pigments de la peinture et métamérie

Les différences de couleur peuvent également être dues à l’association de pigments variés dans le mélange de peinture appliqué. Chacun de ces pigments, selon leur composition, peut se comporter différemment en fonction des différentes sources de lumière ou de la quantité de lumière incidente sur eux, ce qui entraînera finalement des problèmes de colorimétrie sur la pièce réparée.

Metamería en el color

Pour éviter ce problème lors de la remise en peinture d’une ou de plusieurs pièces, il est recommandé d’utiliser les mêmes couleurs de base que celles utilisées pour repeindre le véhicule d’origine, ce qui limite l’apparition de l’effet de métamérisme.

Cet effet peut également être dû à l’utilisation d’une teinte inconnue (pour laquelle aucune formule de mélange n’est disponible) sans avoir testé la teinte sous différentes sources de lumière avant l’application.

Comment éviter le métamérisme lors de la remise en peinture ?

Contrairement à d’autres travaux de remise en peinture, le polissage de la surface ne suffira pas à corriger ce défaut, car le problème est principalement dû à la couche de couleur.

Il est toutefois possible de corriger les petites erreurs de couleur en faisant un raccord dans les zones adjacentes à l’erreur d’application. Lorsque l’effet de métamérie est trop important, il faudra atteindre la couche de couleur pour réaliser une réparation satisfaisante.

Si le code couleur ou la nuance de couleur est disponible, il est conseillé après l’application de s’assurer que la colorimétrie obtenue est la bonne en examinant la pièce réparée sous différentes sources de lumière, à l’aide de lampes, notamment de contrôle de teinte. En cas de doute, ou si la teinte est inconnue, mieux vaut utiliser un spectrophotomètre. Il nous fournira des informations sur la nuance de couleur la mieux adaptée à la réparation.