reducir-consumo-energetico-taller-chapa-pintura

La consommation d’énergie et son coût ont toujours été un point de friction et d’amélioration pour la rentabilité de la carrosserie.

De nos jours, le prix de la plupart des combustibles et des énergies ne cessant d’augmenter, il est essentiel d’utiliser des stratégies, des bonnes pratiques et une analyse des coûts appropriée afin d’optimiser le budget alloué à la consommation d’énergie dans l’atelier.

1. Réduire les coûts fixes d’énergie

Les petites dépenses redondantes, ou dépenses « fourmi », sont celles que nous faisons inconsciemment, fréquemment et inutilement, et qui peuvent représenter un montant important au fil du temps.

Un exemple de ce type de dépenses est celui des dépenses liées à la facture d’électricité, comme la puissance souscrite.

Il est important d’adapter la fourniture d’électricité à la demande réelle de l’atelier, en ajustant la puissance souscrite et en vérifiant si le tarif souscrit par KWh consommé est compétitif par rapport à notre budget.

Ces bonnes pratiques peuvent également être étendues à la fourniture de gaz ou à d’autres contrats énergétiques que nous pourrions avoir.

D’autres aspects tels que le supplément lié à la puissance réactive, le supplément lié à la discrimination horaire, la pénalité liée à la puissance ou les taxes sur l’électricité doivent être connus et pris en compte par les responsables d’atelier afin d’optimiser les coûts de l’électricité.

  COMMENT MAXIMISER LA RENTABILITÉ DES PROCÉDÉS SPOT REPAIR

Bien entendu, toutes ces bonnes pratiques peuvent également être étendues à la fourniture de gaz ou à d’autres contrats d’approvisionnement en énergie que nous pourrions avoir.

2. Maintenance des équipements et des cabines : bonnes pratiques destinées à réduire la consommation d’énergie

La maintenance correcte des équipements d’application et des cabines de peinture est essentielle pour réduire la consommation d’énergie dans l’atelier de carrosserie.

Un équipement qui ne fonctionne pas correctement peut se traduire par un gaspillage d’énergie important. Voici quelques conseils :

Nettoyage et entretien des filtres

Le nettoyage régulier des filtres des cabines de peinture et des systèmes d’extraction d’air garantit un flux d’air optimal et réduit la consommation d’énergie (tout en minimisant les éventuels défauts de mise en peinture).

Limpieza de los equipos de aplicación barniz

Contrôle de l’étanchéité

Une bonne étanchéité des cabines de peinture et des zones de travail permet d’éviter les déperditions de chaleur et les entrées d’air indésirables, et de conserver la température programmée sans augmenter la consommation d’énergie.

3. Optimiser l’éclairage de l’atelier

Il est important que l’atelier dispose d’un système d’éclairage adéquat pour chaque zone de travail (cabine de mise en peinture, salle de mélanges, plenum, etc.) et que, dans la mesure du possible, l’éclairage soit sectorisé en fonction des différentes zones de l’atelier, ce qui permet d’éteindre les zones qui ne sont pas utilisées lors de certains processus de travail.

Le remplacement des systèmes d’éclairage traditionnels tels que les tubes fluorescents ou les lampes halogènes par la technologie LED permet de réduire la consommation d’énergie, même dans les petites zones d’atelier telles que les entrepôts, la réception ou le bureau.

  COMMENT RÉPARER LES CRATÈRES EN PEINTURE AUTOMOBILE

L’utilisation de dispositifs tels que les programmateurs horaires ou les variateurs de lumière permet de rationner la consommation d’énergie dans l’atelier.

Enfin, si l’agencement de l’atelier le permet, nous recommandons de profiter de la lumière solaire au moyen de puits de lumière ou de conduits spéciaux, qui favorisent la réduction de la consommation d’énergie artificielle au profit de la lumière naturelle.

4. Conseils pour le séchage en cabine : efficacité énergétique pendant le processus de mise en peinture

Le séchage en cabine est l’un des processus les plus énergivores dans un atelier de carrosserie. Voici quelques conseils pour l’optimiser :

Planification des travaux de peinture

L’organisation efficace des tâches de peinture et le regroupement des travaux nécessitant des conditions de séchage similaires permettent de réduire le temps de fonctionnement de la cabine et, par conséquent, la consommation d’énergie.

Une planification détaillée du type de travail et de la disponibilité de chaque opérateur nous aidera à mieux contrôler l’énergie consommée.

Contrôle de la température et de l’humidité

Le maintien d’une température et d’une humidité adéquates dans la cabine de peinture est essentiel pour garantir un séchage efficace et réduire la consommation énergétique.

Ces circonstances peuvent être accentuées en période de températures plus extrêmes, comme lors de la mise en peinture de véhicules en été ou en hiver.

Correcta temperatura de aplicación del barniz

5. Analyser les coûts : la clé pour une meilleure rentabilité de l’atelier de carrosserie

La gestion et l’analyse des coûts énergétiques sont cruciales pour améliorer la rentabilité de votre atelier.

Suivi de la consommation énergétique

La tenue d’un registre de la consommation d’énergie et sa comparaison avec la production de l’atelier vous aideront à identifier les domaines à améliorer et les possibilités d’économies.

  COMMENT CHOISIR LE DURCISSEUR APPROPRIÉ (APPRêT ET VERNIS) POUR CHAQUE RÉPARATION

S’il est vrai que le calcul et l’enregistrement de la consommation d’énergie deviennent de plus en plus complexes en raison des fluctuations continues du prix de l’énergie, nous devons veiller à obtenir des données objectives basées sur la quantité consommée au cours de chaque période.

Fixer des objectifs de réduction de la consommation

En fixant des objectifs réalistes de réduction de la consommation d’énergie et en élaborant des plans d’action pour les atteindre, vous pourrez améliorer la rentabilité de votre entreprise.

Investir dans la technologie et la formation

L’investissement dans des équipements et des technologies plus efficaces, ainsi que la formation des employés, peuvent contribuer de manière significative à la réduction des coûts énergétiques dans l’atelier.

Il est important de veiller à ce que l’équipe professionnelle reçoive une formation en carrosserie actualisée.

Une solide formation de l’équipe professionnelle augmentera la productivité et la rentabilité de l’atelier.

Ce type de formation peut être lié à l’utilisation des produits, à l’utilisation de machines et d’outils tels que le spectrophotomètre ou des machines de dosage, ainsi qu’à des cours de gestion et de marketing pour ateliers de carrosserie.

Utilisation de produits efficaces

L’utilisation de produits fabriqués avec les dernières technologies disponibles sur le marché est un aspect fondamental dans la recherche d’une rentabilité optimale.

La gamme de produits SINNEK permet d’effectuer des réparations plus rapidement et de manière plus efficace sur le plan de la consommation d’énergie, tout en offrant d’excellentes finitions.

La série W6000 permet de réduire considérablement les temps de séchage et d’éliminer la consommation d’énergie supplémentaire pendant le processus de séchage, sans compromettre la qualité.

Le professionnel peut sécher à une température de 20 °C et obtenir une surface prête en 15 minutes, ou en 5 minutes avec un dry jet.

Conclusion

En suivant ces conseils et en mettant en œuvre ces stratégies, vous pouvez réduire la consommation d’énergie de votre atelier de carrosserie et augmenter sa rentabilité. Le moment est venu de faire le premier pas vers un atelier plus efficace et plus rentable !