Ce post fait partie d’un ensemble de contenus liés au processus d’utilisation du spectrophotomètre, où nous expliquons en détail l’importance d’obtenir des informations précises sur la couleur dans la remise en peinture automobile.

Nous vous apprendrons également comment effectuer correctement une lecture de couleur étape par étape et ses avantages en termes de productivité et de rentabilité pour l’atelier.

Si vous voulez découvrir toutes les étapes à prendre en compte lors de l’utilisation correcte du spectrophotomètre et de la mesure de la couleur, ne manquez pas les contenus connexes:

Dans cet article, nous nous concentrerons sur l’importance d’identifier correctement la surface à réparer, ce qui nous fournira des informations sur la zone où nous devons effectuer la lecture de couleur et le type de réparation à effectuer.

L’importance de la lecture de la couleur

La formulation de la couleur est un processus critique avant l’application de la peinture de finition, et elle peut avoir une influence très importante sur le résultat final de la réparation.

En raison de l’apparition continue de nouvelles teintes proposées par les constructeurs automobiles, et de l’augmentation de la complexité de la reproductibilité de certaines couleurs, il devient essentiel dans de nombreux cas d’utiliser des outils qui nous assurent une information précise sur la lecture de la couleur.

Como medir el color con el espectro

Cette nécessité est encore plus prononcée pour les pièces qui ont été préalablement repeintes, pour lesquelles les différences de couleur par rapport à la peinture d’usine d’origine peuvent varier considérablement, provoquant dans certains cas des phénomènes tels que le métamérisme.

Il existe donc un besoin croissant d’outils de couleur tels que le spectrophotomètre, qui facilitent le processus de lecture de la couleur et l’obtention d’une réparation finale de meilleure qualité.

Voyons maintenant quelles sont les étapes nécessaires pour identifier correctement la surface à réparer avant de procéder à la mesure.

1. Vérifier si la couleur du véhicule est d’origine ou repeinte

La première étape à prendre en compte pour identifier correctement la zone à réparer est de savoir si le véhicule a été repeint auparavant ou s’il conserve la couleur d’origine du constructeur. 

Nous devons examiner en détail les différentes pièces et la structure du véhicule, pour nous assurer qu’il a été repeint, ou s’il présente des défauts de peinture tels que des embus, des coulures, des asymétries de vernissage ou d’autres défauts.

Sistemas de acabado de pintura en automoción

Parfois, il se peut que la voiture elle-même conserve sa peinture d’usine d’origine mais présente des différences de couleur sur différentes surfaces, en raison de facteurs tels que la température ambiante d’application dans la chaîne de production, la nature du matériau de surface ou l’étalonnage des équipements de peinture, entre autres.

2. Utilisation facultative du micromètre

Une alternative qui peut nous fournir des informations plus précises sur le fait qu’une voiture a été repeinte consiste à utiliser un mesureur de microns pour connaître l’épaisseur exacte de la surface.

Usar el micrómetro para conocer el micraje de capa

Grâce au micromètre, nous pouvons comparer la valeur du micronage de différentes zones, pour savoir avec certitude quelle couche est la plus épaisse, et donc, pour savoir si elle a été repeinte auparavant.

3. Choix de l’endroit où l’on effectue la mesure selon que l’on procède à un estompage ou à une retouche

En fonction de l’endroit où le dommage est situé sur la pièce à réparer, le professionnel doit évaluer s’il faut faire une retouche ou un raccord sur les pièces adjacentes, afin d’assurer une correspondance de la couleur, de la teinte et de la brillance.

Surface à retoucher: lecture sur la pièce même

Zona de medición del espectro en reparación con parche

Dans le cas de dégâts peu importants et qui se situent sur des pièces plus grandes et dans les zones centrales de celles-ci, comme un capot ou des portières, il est possible de faire une retouche sur la surface, de façon à effectuer la lecture de la couleur sur la même pièce, sans avoir besoin de recueillir des informations sur des pièces adjacentes.

Surface à estomper: mesure sur les parties adjacentes

Área de lectura del espectro en un difuminado

Dans cet autre exemple, nous voyons une réparation sur laquelle nous devrons effectuer un raccord.

Notre recommandation est de toujours réaliser une application avec raccord, puisque de cette façon nous augmenterons les possibilités de réaliser un meilleur tendu de la couleur et de la finition par rapport à l’ensemble des pièces adjacentes.

De cette façon, une fois que la zone où la lecture de la couleur doit être effectuée a été identifiée, en fonction de l’endroit et de la taille des dégâts, nous passerons à l’étape suivante : préparer la pièce pour la lecture avec le spectrophotomètre.